CGSP-AMiO

CGSP - AMiO  -  Place Fontainas, 9/11  - 1000 Bruxelles  phone  02/508.59.61 - 58.65  fax 02/508.59.34

Communiqué de presse - La réunion fait pschiiit ...

Texte :

Ce mercredi 29 mai, les organisations syndicales représentatives (OSR) en front commun ont participé à la réunion de travail promise par les Gouvernements wallon et communautaire le 23 mai dernier.

Pour rappel, les trois Organisations syndicales représentatives (OSR) avaient organisé ces dernières semaines plusieurs assemblées générales pour faire le point sur l'avancée des projets d'accord sectoriel 2011-2012 (pour la Région wallonne) et 2013-2014 (pour la Communauté française) et pour lancer une action de récolte de tracts pétitions.

 

Suite au rendez-vous manqué du 2 mai dernier avec les Gouvernements, les trois Organisations syndicales représentatives avaient en effet élaboré ensemble un plan d'actions se déclinant en deux temps :

1. Conférence de presse le 22 mai à Namur pour expliquer à la presse et à la population comment les Gouvernements gèrent (!) leur Fonction publique et comment les services rendus aux citoyens se dégradent.

2. Dépôt d'un préavis de grève dans l'ensemble de la Fonction publique wallonne et communautaire (SPW, MCF et OIP) prenant cours ce 30 mai.

 

Au cours de la réunion de travail de ce 29 mai, les OSR, ont rappelé que l'objectif de la réunion ne se limitait pas aux conventions sectorielles ; les Gouvernements s'étaient engagés sur au moins 6 points, à savoir :

  • Reprise du dialogue social en panne depuis quelques semaines,
  • Exécution des conventions sectorielles antérieures,
  • Mise en place des comités de concertation de base là où ils n'existent pas encore,
  • Mise en oeuvre d'actions concrètes visant à augmenter l'emploi statutaire,
  • Equilibre entre les services stratégiques (de management) et les services opérationnels, de terrain, principalement en matière de ressources humaines,
  • Conclusion des conventions sectorielles en cours (2011-2012 en Région wallonne et 2013-2014 en Communauté française).

Les discussions ont avancé sur quelques points :

  • Transposition des dispositions fédérales sur le départ anticipé à ½ temps, la semaine de 4 jours et aménagement de fin de carrière ;
  • Mise en place de CCB là où ils n'existent pas encore (promesse d'un courrier signé par le Ministre Président et le Ministre de la Fonction publique dans les diverses sociétés de droit public concernées) ;
  • Intégration de certains métiers (tâches auxiliaires) dans la liste des métiers statutaires. Engagement du Gouvernement wallon à rédiger un projet d'AGW listant les métiers à intégrer ;
  • Proposition de faire de l'article 16 de l'Arrêté des contractuels une mesure permanente (et non plus transitoire) ;
  • Compétences élargies des chambres de recours pour le personnel contractuel ;
  • D'autres mesures n'étant que proposées que sous forme d'organisation de groupes de travail (niveau 2+, recrutement, dialogue social, dispenses, ...).

 

A l'inverse, les OSR déplorent qu'il n'y a aucune proposition financière pour le personnel et attendent un geste en ce sens.

Elles ont formulé 2 propositions concernant une hausse de la prime de fin d'année :

- Soit 80 euros brut dès cette année avec poursuite des négociations dans les prochaines conventions sectorielles pour arriver à l'équivalent d'un 13

ème mois ;

- Soit 50 euros brut chaque année pour les 5 prochaines années.

 

De plus, les OSR ont demandé que leur soient transmis sans délai, les courriers envoyés aux Commissaires des Gouvernements, les dossiers « prêts à être négociés » (services continus, frais de parcours, tâches auxiliaires, ...), et qu'un agenda prévoyant une réunion par semaine soit établi.

Les OSR attendent une réponse du GW pour lundi midi ; sans accord favorable, le préavis de grève sera activé.

 

Vous êtes ici : Accueil Publications Catégorie Actualités Communiqué de presse - La réunion fait pschiiit ...

REMARQUE ! En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, nous considérons que vous marquez votre accord. En savoir plus

J'ai compris

Respect de la vie privée 

POLITIQUE DE CONFIDENTIALITE À L'ÉGARD DE VOS DONNÉES A CARACTÈRE PERSONNEL

Cette page à pour objectif d'expliquer notre politique à l'égard des données à caractère personnel que vous seriez susceptible de nous laisser lors de votre visite sur notre site. Nous avons à cœur la protection de votre vie privée ainsi que la confidentialité des informations que vous nous faites parvenir. La CGSP-Défense ne divulguera jamais les informations de ses affilés à des tierces parties.

Conformément à la Loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l'égard des traitements de données à caractère personnel, modifiée par la loi du 11 décembre 1998 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement de données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, les données que vous nous adressez sont destinées à assurer le suivi de votre question ou de votre dossier au sein de notre organisation syndicale.

Recueil des informations

Lorsque vous utilisez notre site web pour vous renseigner, pour télécharger des documents, pour demander un conseil ou pour vous affilier, nous pouvons vous demander de fournir des informations spécifiques par le biais d'un formulaire. Ces données à caractère personnel sont nécessaires pour le traitement de votre dossier. En choisissant de nous soumettre ces informations, vous consentez à leur utilisation par notre Secrétariat dans le but de vous offrir le meilleur service.

Utilisons des informations

Les informations recueillies ne seront utilisées que pour un usage interne, et ne seront jamais communiquées à des tierces parties sans votre autorisation préalable.

Droit d'accès et de rectification

Moyennant une demande écrite adressée à la CGSP-Défense 9/11, Place Fontainas à 1000 Bruxelles, toute personne qui justifie de son identité peut obtenir gratuitement la communication écrite des données à caractère personnel la concernant ainsi que, le cas échéant, la rectification de celles qui seraient inexactes, incomplètes ou non pertinentes.