CGSP-AMiO

CGSP - AMiO  -  Place Fontainas, 9/11  - 1000 Bruxelles  phone  02/508.59.61 - 58.65  fax 02/508.59.34

Communiqué de presse - Une grande partie du personnel de l'Athénée royal de Fragnée part en grève

Texte :

 

Une partie considérable des membres du personnel de l’Athénée Royal de FRAGNÉE à Liège part en grève au finish dès ce mercredi 22 février 2017. Cette action est soutenue par la CGSP et la CSC pour l’ensemble des personnels : ils ne veulent pas du retour de Reinette GUELFI, préfète en fonction jusqu’en décembre dernier.

Au terme de son stage de deux ans, Mme GUELFI a été évaluée négativement par la Direction générale. Elle ne pouvait donc être nommée préfète et retrouvait son poste de proviseur à Huy. Un autre préfet a pris fonction à la rentrée de janvier 2017, ce qui a apaisé la situation. Mme GUELFI a introduit un recours en chambre des recours, laquelle l’a suivie.

Nous sommes victimes d’un dysfonctionnement du système : comment une évaluation négative accordée par le comité d’évaluation de l’enseignement organisée par la communauté française (WBE) au terme d’un stage de deux ans et sur base d’un même dossier a-t-elle été remplacée comme par magie par une évaluation positive donnée par la chambre des recours de la WBE ?

Nous ne comprenons pas.

Pour nous qui sommes sur le terrain, Mme GUELFI n’a pas les qualités indispensables pour exercer la fonction de chef d’établissement.

Les griefs sont nombreux :

* Le volet relationnel du travail de direction est inexistant.

* Tous les membres du personnel ne sont pas traités sur un pied d’égalité.

* Mme GUELFI se montre régulièrement hautaine, méprisante et irrespectueuse aussi bien envers les membres du personnel que vis-à-vis des élèves et des parents.

* La Direction impose ses projets personnels et fait fi de l’identité spécifique de l’école.

* Il n’y a aucune concertation.

* La préfète divise pour régner.

* Elle n’hésite pas à s’attaquer aux personnes, à les intimider, à les humilier et à les menacer.

* La communication est déplorable.

* Mme GUELFI change d’avis constamment.

 

Les membres du personnel de l’Athénée Royal de FRAGNÉE veulent que les élèves bénéficient d’un enseignement dans un climat serein et respectueux, comme c’est le cas depuis presque deux mois. Ils refusent de revivre la même pression au quotidien dans leur travail que celle qu’ils ont connue durant deux trop longues années.

Des parents et élèves se sont joints au mouvement.

« Nous refusons catégoriquement son retour ! » clament les grévistes.

 

Vous êtes ici : Accueil Nos Régionales 02 - Liège Communiqué de presse - Une grande partie du personnel de l'Athénée royal de Fragnée part en grève

Protégé par  crawlprotect