CGSP-AMiO

CGSP - AMiO  -  Place Fontainas, 9/11  - 1000 Bruxelles  phone  02/508.59.61 - 58.65  fax 02/508.59.34

Communiqué de presse - Etablissements pénitentiaires - Des intérimaires décideront-ils demain de la libération de terroristes présumés

Texte :

 

Étant donné les changements que le ministre de la Justice, Koen Geen, entend apporter au statut du personnel des établissements pénitentiaires, il n’est pas inconcevable que les dossiers de grands criminels, de terroristes présumés, voire de terroristes soient traités par des agents ne travaillant que temporairement à la prison. Compte tenu de la politique du gouvernement Michel I, il ne serait pas illusoire de voir ce travail attribué à un intérimaire d’Adecco, par exemple.

Suite à la politique d’austérité de ces dernières années, les services psychosociaux, comme bien d’autres, font face à une pénurie de personnel de 12 pourcents. D’aucuns pourraient penser qu’il s’agit là d’une décision politique, pour que ce type de tâche puisse à l’avenir être confié à des agences d’intérim tout en prétextant un « manque de personnel ».

La CGSP doute sincèrement que les citoyens apprécient que des agents temporaires soient chargés de décider si certains détenus, au lourd passé criminel, peuvent être réintégrés dans notre société sans risquer que les faits se reproduisent.

Si c’est de cette façon que le ministre Geens pense pouvoir répondre aux problèmes des détenus à risques dans les prisons, la CGSP n’est pas du même avis. Et nous qui pensions que la sécurité du citoyen était la priorité numéro 1 de ce gouvernement…

Pour la CGSP, tous les agents des établissements pénitentiaires exercent une fonction d’autorité. Affirmer que ceci n’est vrai que pour les agents chargés de la surveillance témoigne d’un manque de compréhension et de respect pour le travail de tous ceux qui remplissent une fonction d’encadrement essentielle.

La CGSP demande du respect et de la compréhension pour l’importance que revêt le travail de ce personnel spécialisé et assermenté, dans un environnement aussi délicat.

 

 

Vous êtes ici : Accueil Etat fédéral Justice Communiqué de presse - Etablissements pénitentiaires - Des intérimaires décideront-ils demain de la libération de terroristes présumés