CGSP-AMiO

CGSP - AMiO  -  Place Fontainas, 9/11  - 1000 Bruxelles  phone  02/508.59.61 - 58.65  fax 02/508.59.34

Communiqué de presse - Calme plat à la Justice

Mi-novembre 2016, le Ministre de la Justice décidait de lever une option pour l’enfermement de 40 détenus supplémentaires dans une prison exploitée par un partenaire privé.

La mesure porterait sur trois ans pour un coût total de 350.000 euros. Cette somme ne couvre que les frais de nourriture, boissons et autre « blanchisserie ». Dans une prison « classique », ce coût est de 30 % inférieur. Les frais inhérents à l’adaptation de l’infrastructure et au personnel supplémentaire ne sont pas compris dans ce prix. Au total, le surcoût est donc nettement plus élevé !

Depuis la première concertation en novembre, c’est le calme plat au niveau du Ministre… Pourtant, l’intention était d’accueillir les premiers détenus supplémentaires à Leuze-en-Hainaut à partir du 1er février 2017….

Calme plat au niveau des fonds nécessaires à l’adaptation de l’infrastructure.

Calme plat au niveau des fonds nécessaires pour le matériel destiné aux détenus supplémentaires.

Calme plat pour ce qui est du personnel supplémentaire à prévoir pour accueillir correctement ce supplément de détenus.

Et tout cela alors qu’à Anvers, un bâtiment pouvant accueillir 180 détenus est… complètement vide ! Alors que la construction de ce bâtiment a pris deux ans, on n’a pas encore réussi à trouver un partenaire pour l’exploiter…

En attendant, on rembourse un prêt pour 180 cellules occupées par… du vent !

Et plusieurs établissements doivent faire face à un pic de surpopulation.

La CGSP pense qu’il est grand temps que le Ministre agisse… L’option « Leuze-en-Hainaut » est, à son estime, un mauvais choix. Toutefois, si telle est l’option, il est préférable de ne pas balancer des chimères.

Le personnel de Leuze-en-Hainaut et par extension celui de la partie francophone du pays méritent mieux que cela.

 

Vous êtes ici : Accueil Etat fédéral Justice Communiqué de presse - Calme plat à la Justice

REMARQUE ! En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, nous considérons que vous marquez votre accord. En savoir plus

J'ai compris

Respect de la vie privée 

POLITIQUE DE CONFIDENTIALITE À L'ÉGARD DE VOS DONNÉES A CARACTÈRE PERSONNEL

Cette page à pour objectif d'expliquer notre politique à l'égard des données à caractère personnel que vous seriez susceptible de nous laisser lors de votre visite sur notre site. Nous avons à cœur la protection de votre vie privée ainsi que la confidentialité des informations que vous nous faites parvenir. La CGSP-Défense ne divulguera jamais les informations de ses affilés à des tierces parties.

Conformément à la Loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l'égard des traitements de données à caractère personnel, modifiée par la loi du 11 décembre 1998 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement de données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, les données que vous nous adressez sont destinées à assurer le suivi de votre question ou de votre dossier au sein de notre organisation syndicale.

Recueil des informations

Lorsque vous utilisez notre site web pour vous renseigner, pour télécharger des documents, pour demander un conseil ou pour vous affilier, nous pouvons vous demander de fournir des informations spécifiques par le biais d'un formulaire. Ces données à caractère personnel sont nécessaires pour le traitement de votre dossier. En choisissant de nous soumettre ces informations, vous consentez à leur utilisation par notre Secrétariat dans le but de vous offrir le meilleur service.

Utilisons des informations

Les informations recueillies ne seront utilisées que pour un usage interne, et ne seront jamais communiquées à des tierces parties sans votre autorisation préalable.

Droit d'accès et de rectification

Moyennant une demande écrite adressée à la CGSP-Défense 9/11, Place Fontainas à 1000 Bruxelles, toute personne qui justifie de son identité peut obtenir gratuitement la communication écrite des données à caractère personnel la concernant ainsi que, le cas échéant, la rectification de celles qui seraient inexactes, incomplètes ou non pertinentes.