CGSP-AMiO

CGSP - AMiO  -  Place Fontainas, 9/11  - 1000 Bruxelles  phone  02/508.59.61 - 58.65  fax 02/508.59.34

Communiqué de presse - Malaise au sein de l'organisation judiciaire

Texte :

 

Madame Turtelboom, Ministre de la Justice, n’entend pas pour des raisons budgétaires négocier une carrière convenable pour le personnel judiciaire, les greffiers et les référendaires, les secrétaires et les juristes de parquet. La carrière du personnel judiciaire a été supprimée l’an dernier dans le but de commencer une carrière convenable en 2014. Selon l’Inspecteur des Finances, le budget actuel pour l’organisation judiciaire ne permet plus une carrière convenable. Le personnel de la justice n’a, cependant pas, à faire les frais de la non-politique de la Ministre Turtelboom.

La justice se porte bien… quoique ?

La reconfiguration du paysage juridique est annoncée de manière triomphale par Madame la Ministre comme étant la solution pour une administration meilleure et par conséquent aussi un meilleur service au citoyen. La Ministre veut donc convaincre monsieur tout le monde que la justice se porte bien. Ce qui est loin d’être le cas. Elle n’investit pas dans le personnel judiciaire - nota bene son propre personnel ! Comment dès lors pense-t-elle encore se vendre comme employeur attrayant ? Enfin de compte, la Justice est la pierre angulaire de la démocratie.

Le citoyen n’a-t-il pas droit à un service de qualité ?

Un manque d’effectifs a de lourdes conséquences pour le citoyen. Lorsqu’il a affaire à la Justice, le citoyen veut-il que la Justice soit encore plus lente? Le citoyen veut-il attendre plus longtemps pour toucher ses indemnités parce que le personnel judiciaire manque de moyens de fonctionnement? Le citoyen veut-il attendre plus longtemps pour que se règle définitivement son problème de garde partagée parce que le personnel judiciaire n’a toujours pas accès à un système informatique performant et uniforme? Autant de questions que Madame Turtelboom laisse sans réponses.

Le personnel judiciaire, les greffiers et les référendaires, les secrétaires et les juristes de parquet en ont plus que marre de ses dysfonctionnements. Ils demandent une carrière convenable dès 2014 ainsi que des moyens de fonctionnement en suffisance pour pouvoir garantir un service de qualité au citoyen.

Ce faisant, ils pourront continuer à apporter un soutien efficient et performant à l’appareil judiciaire tout en donnant au citoyen le service auquel il a droit!

Vous êtes ici : Accueil Etat fédéral Justice Communiqué de presse - Malaise au sein de l'organisation judiciaire