CGSP-AMiO

CGSP - AMiO  -  Place Fontainas, 9/11  - 1000 Bruxelles  phone  02/508.59.61 - 58.65  fax 02/508.59.34

Communiqué de presse - Le Ministre DE CREM siffle la fin de la récréation pour les policiers militaires

 

Interrogé par le Député Christophe LACROIX (PS) en Commission de la Défense du 09 juillet 2013, le Ministre DE CREM a confirmé les dires de la CGSP.

«Les forces armées ne sont pas dotées de compétences de police administrative ou de police judiciaire... En d'autres termes, ni les forces armées ni la police militaire ne sont un service de police aux termes de la loi » !

Le Ministre de la Défense précise aussi que la Police militaire n'est pas chargée de la police de la circulation routière de manière générale. En effet, comme la CGSP l'a souvent rappelé, les membres de la Police militaire ne disposent d'aucune qualité d'agents qualifiés, sauf dans le cas très limité de l'article 3, 11° de l'A.R. du 1er décembre 1975 s la police de la circulation.

Pour mettre un terme aux très mauvaises habitudes prises par certains Policiers militaires qui verbalisent sans en avoir les compétences, plusieurs Parquets ont interpellé l'État-major militaire pour interdire ces pratiques qui surchargent l'appareil judiciaire. Aujourd'hui, la CGSP exige que les dispositions nécessaires soient prises au sein de la Défense pour que des directives très claires soient enfin diffusées pour mettre un terme à ces pratiques illégales.

Pour la CGSP, dans un État démocratique, il faut des bases légales si l'on veut assurer la légitimité juridique des intervenants, mais aussi pour assurer la sécurité juridique des citoyens ! Un jour ou l'autre, il faudra bien que le Chef de la Défense prenne ses responsabilités d'employeur afin de remettre de l'ordre au sein de la Police militaire. Le temps est venu pour le personnel de la Défense de ne plus payer pour des infractions indûment constatées.

Vous êtes ici : Accueil Etat fédéral Défense Communiqué de presse - Le Ministre DE CREM siffle la fin de la récréation pour les policiers militaires

REMARQUE ! En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, nous considérons que vous marquez votre accord. En savoir plus

J'ai compris

Respect de la vie privée 

POLITIQUE DE CONFIDENTIALITE À L'ÉGARD DE VOS DONNÉES A CARACTÈRE PERSONNEL

Cette page à pour objectif d'expliquer notre politique à l'égard des données à caractère personnel que vous seriez susceptible de nous laisser lors de votre visite sur notre site. Nous avons à cœur la protection de votre vie privée ainsi que la confidentialité des informations que vous nous faites parvenir. La CGSP-Défense ne divulguera jamais les informations de ses affilés à des tierces parties.

Conformément à la Loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l'égard des traitements de données à caractère personnel, modifiée par la loi du 11 décembre 1998 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement de données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, les données que vous nous adressez sont destinées à assurer le suivi de votre question ou de votre dossier au sein de notre organisation syndicale.

Recueil des informations

Lorsque vous utilisez notre site web pour vous renseigner, pour télécharger des documents, pour demander un conseil ou pour vous affilier, nous pouvons vous demander de fournir des informations spécifiques par le biais d'un formulaire. Ces données à caractère personnel sont nécessaires pour le traitement de votre dossier. En choisissant de nous soumettre ces informations, vous consentez à leur utilisation par notre Secrétariat dans le but de vous offrir le meilleur service.

Utilisons des informations

Les informations recueillies ne seront utilisées que pour un usage interne, et ne seront jamais communiquées à des tierces parties sans votre autorisation préalable.

Droit d'accès et de rectification

Moyennant une demande écrite adressée à la CGSP-Défense 9/11, Place Fontainas à 1000 Bruxelles, toute personne qui justifie de son identité peut obtenir gratuitement la communication écrite des données à caractère personnel la concernant ainsi que, le cas échéant, la rectification de celles qui seraient inexactes, incomplètes ou non pertinentes.