CGSP-AMiO

CGSP - AMiO  -  Place Fontainas, 9/11  - 1000 Bruxelles  phone  02/508.59.61 - 58.65  fax 02/508.59.34

Articles

Communique de presse - Le paiement des salaires des personnels de l'enseignement en danger!

Texte :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le paiement des salaires des personnels de l’enseignement en danger !

 

Alors que les syndicats tirent la sonnette d’alarme depuis plus de deux ans, les affiliés CGSP du personnel « FLT » (fixation et liquidation des traitements des personnels de l’enseignement) ont débrayé ce 1er juin 2016, suite à un préavis d’actions à durée indéterminée déposé en front commun syndical CGSP-CSC-SLFP le 20 mai dernier. En cause : le manque structurel de personnel.

 

 

 Les conséquences délétères des restrictions de personnel dans le secteur public, tous niveaux de pouvoir confondus, ne sont plus à démontrer. En Fédération Wallonie-Bruxelles, lors de la mise en place du « nouveau management public » il y a quelques années, les services opérationnels ont été dépouillés au profit de nouveaux services dits « stratégiques » (destinés à la mise en place des plans de management). Ensuite, le gouvernement actuel a décidé de ne remplacer qu’un agent sur cinq. Tout cela alors que le travail augmente, se complexifie et que l’outil informatique, obsolète, est en cours de remplacement, ce qui nécessite des doubles, voire des triples encodages.

Cela a pour conséquence qu’aujourd’hui, le flux est tellement tendu que les agents FLT concernés ne sont plus en mesure d’assurer leur travail correctement, en particulier la liquidation correcte des salaires des personnels de l’enseignement, alors qu’ils subissent les pressions incessantes d’une hiérarchie prise entre le marteau et l’enclume.

La concertation sociale intervenue le 20 mai dernier avait abouti à l’engagement de l’Autorité de recruter une cinquantaine de personnes entre 2016 et 2018 pour renforcer lesdits services. Des efforts ont été consentis pour accélérer les procédures de recrutement, ce qui avait amené les organisations syndicales signataires à suspendre le préavis. Cependant, une note reçue le 27 mai laisse apparaître que les recrutements promis ne sont pas les renforts attendus, mais des remplacements de départs prévus dans la même période à raison de 83%. Ce qui signifie qu’en 2018, l’effectif sera encore inférieur à ce qu’il est aujourd’hui.

La CGSP, s’estimant trompée, a donc activé son préavis d’actions.

●   Personne de   contact

         èAnne-Marie   VANHOOREN

              GSM : 0478/48 89 79

è  Stéphane STREEL

GSM :   0472/92 36 72

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil